Comment créer un article optimisé SEO

Comment créer un article optimisé SEO 1024 683 Agence Web Suisse

On n’écrit pas un article papier comme on écrit sur le web. Non pas que le contenu ne soit pas de bonne qualité (quoique certains sites m’effraient…), mais plutôt qu’il faut adapter la lecture de l’internaute et respecter les contraintes des algorithmes de moteurs de recherche. Ce n’est qu’à ce prix que vous pourrez vous placer dans les premiers résultats de Google. Écrire un article pour le web est un enjeu majeur aujourd’hui, car il doit non seulement être informatif, mais également séduire les robots de Google. Dans cet article, vous verrez comment créer un article optimisé SEO pour gagner quelques positons sur Google.

Pourquoi faut-il du contenu ?

Aujourd’hui, proposer du contenu à sa cible est essentiel dans sa stratégie de vente. Cela permet de :

  • de prouver son expertise dans son domaine d’activité
  • d’inspirer confiance
  • d’engager sa communauté
  • de transmettre des émotions
  • d’asseoir sa légitimité
  • d’informer ses clients
  • de valoriser son image de marque
  • de convertir un prospect en client
  • d’augmenter sa visibilité
  • d’apparaître dans les résultats des moteurs de recherche.

Les contraintes de rédaction web

Un article destiné à la rédaction web doit obéir à quelques règles. En effet, il faut garder à l’esprit que l’internaute est un visiteur volatile. Son attention n’est que de 8 secondes (6 secondes pour les millenials) lorsque le temps d’attention d’un poisson rouge est de 9 secondes ! C’est pour cela que votre article doit immédiatement répondre à sa demande.

  • Votre article doit être concis
    Vos phrases doivent contenir entre 20 et 25 mots. Elles seront écrites dans un style simple et clair. Inutile de partir dans des métaphores et autres figures littéraires.
  • Votre article doit être fluide
    Pensez à aérer vos paragraphes pour faciliter la lecture et améliorer l’UX (expérience utilisateur) de votre site.
  • Votre article doit répondre à un besoin
    Rédigez en vous focalisant sur votre cible et ses besoins. L’internaute cherche une réponse lorsqu’il navigue sur internet. Apportez-lui l’information qui correspond à sa requête. Ne partez pas dans un hors sujet sur une autre thématique.
  • Travaillez vos titres et vos accroches
    La rédaction web a pour but de convaincre votre audience, d’engager votre lecteur pour l’amener à l’achat. Il aimera les mots « rapide », « facile », « gratuit », « nouveau ».
  • Le lecteur doit s’identifier
    L’internaute doit se sentir concerné par votre article. Adressez-vous toujours à lui directement en utilisant la 2ème personne du pluriel, et non un « il », « elle » ou un « on » impersonnel. Avec vos mots, il doit se sentir touché, compris dans ce qui le gêne ou qui le frustre. Vous amenez enfin une solution à sa problématique.

Écrire un article optimisé SEO

Eh oui ! Qui dit rédaction web, dit SEO (mot barbare pour nommer votre référencement naturel sur les moteurs de recherche). Voici une checklist pour écrire un article qui plaira à notre ami Google.

Stratégie SEO

Le choix du mot-clé

Une fois votre sujet défini, vérifiez qu’il correspond à un volume de requêtes tapées sur Google. Utilisez les outils Google Trends, 1.fr, Ubbersuggest ou TextGuru.

La place et la répétition du mot-clé

C’est grâce au mot-clé que Google pourra retrouver votre article. Pour éviter la sur-optimisation et une pénalité Google, ils devront être placés de façon stratégique. Dans le titre évidemment, mais également dans certains h2, h3 ou h4. Pour la pondération des mots-clés dans le texte, je vous conseille l’outil alyze.info, qui analyse votre article.

Les balises

Structurez votre article en respectant la balise title, h1, h2, h3, h4. Il s’agit des parties et sous-parties de votre article. N’oubliez pas de renseigner les méta-descriptions. Ce sont les deux petites lignes bleues qui apparaissent sur Google pour décrire votre site. Ce sont elles qui donnent envie à l’internaute de cliquer sur le lien.

La longueur de l’article

Un article pour être référencé doit comporter au moins 800 mots. C’est à ce stade que Google estime qu’il apporte un contenu riche et à forte valeur ajoutée. On constate cependant que les articles présents sur la première page font entre 1 500 et 2 400 mots.

Pas de duplicate content

L’erreur absolue à éviter si vous ne souhaitez pas voir votre site blacklisté par Google. Aucun copié-collé ne sera toléré. Pour vérifier l’authenticité d’un texte que l’on vous fournit, utilisez Siteliner ou Copyscape.

Linking interne

Au cours de l’article, renvoyez vos lecteurs vers d’autres articles que vous avez déjà écrits sur votre site. Cela incitera l’internaute à rester plus longtemps sur votre site, excellent indicateur pour votre SEO.

Linking externe

Proposez à votre audience des liens vers des contenus externes présents sur d’autres sites, qui font autorité dans le domaine. Ils pourront compléter leur information et Google adore ça.

Alt image

Lorsque vous incorporez une image dans l’article, n’oubliez pas de renseigner la balise alt. Pensez à la nommer et non laisser « PG543582X.jpg ». Optimiser les images de sa page est aussi important qu’optimiser son texte.

Comment savoir si mon article est bien optimisé ?

Dans WordPress, il est plus que nécessaire d’installer le plug-in Yoast SEO, outil magique pour analyser votre contenu. Il repère les erreurs et vous incite à les corriger pour optimiser vos textes.

Pensez à analyser vos statistiques de pages vues. Cette étude sera un bon indicateur de votre optimisation SEO.

Mais optimiser votre article n’est pas suffisant pour améliorer votre référencement. Vous devez aussi vous attaquer à l’optimisation de votre site sur le plan technique.

Si vous souhaitez aller plus loin et savoir comment améliorer ou tester son SEO, nous vous conseillons l’article suivant (https://redacteurandco.com/comment-ameliorer-votre-seo/)

  • Publié dans :
  • SEO